Aller au contenu principal
Publié le

Premier prix de la meilleure thèse en Transport Intelligent

Prix Abertis

Malalatiana Randriamasy lauréate du Prix de la Chaire Sanef Abertis 2020

L'ambassade d'Espagne à Paris a accueilli le 1er octobre 2020, la remise des prix de la neuvième édition du Prix de la Chaire Sanef Abertis France.

Le jury a décerné le prix de la meilleure thèse dans le domaine de la gestion des infrastructures de transport à la jeune docteure Malalatiana Randriamasy pour sa thèse "Localisation et transmissions sécurisées pour la communication Véhicule à Infrastructure (V2I) : Application au service de télépéage ITS-G5". Ses travaux de recherche ont été dirigés à l’ESIGELEC par le Docteur, HDR (Habilité à Diriger des Recherches) Houcine Chafouk et par le Docteur Adnane Cabani.

Françoise Prêteux, Directrice de la recherche à l'Ecole des Ponts ParisTech, membre du jury, a déclaré : "Ce travail au-delà de la géolocalisation fiable des véhicules connectés à l'approche et au passage de gares de péages a permis de proposer une architecture d'un service sécurisé de télépéage et ce grâce à une nouvelle technologie qui s'appelle l'ITS-G5. Une technologie issue des systèmes de transport intelligent 5ème génération. Jusque-là, la contribution comblait déjà les membres du jury. Ce qui nous a particulièrement marqués, c'est qu'il y avait un continuum entre un aspect théorique/technologique jusqu'au développement pour essayer d'en faire une norme. Et le travail a été soumis dans le groupe de travail ITS de l'ETSI [European Telecommunications Standards Instituts]. Ce travail soumis a reçu un consensus pour qu'un nouveau work item soit créé. C'est le numéro [ETSI TR 103 579] qui permet de lancer les travaux pour élaborer une norme. C'est tout à fait remarquable. Aujourd'hui, l'exécutif européen œuvre de façon extrêmement pugnace et volontaire pour faire émerger des nouvelles normes sur ces sujets. On comprend bien qu'il y a un impact économique tout à fait stratégique. Et l’on sait qu'il y a de la compétition au niveau des grands acteurs de cette filière. Pour toutes ces raisons, et en plus pour d'autres, à savoir que les technologies développées peuvent être redéployées ou réadaptées dans des contextes de nouveaux services en particulier des services de personnalisation, de géolocalisation sur voies spéciales ou pour détection de contresens par exemple, on se rend compte que la thèse offre de nouvelles pistes de recherche. Une thèse vaut par ce qu'elle apporte, mais également par les perspectives qu’elle ouvre . Et cela le jury tenait à le souligner."

Pour rappel, la thèse publiée le 24 mai dernier de Malalatiana Randriamasy, alors doctorante à l’ESIGELEC, a permis d’effectuer d’importantes avancées dans le développement d’un nouveau service de télépéage permettant un passage au péage sans aucun ralentissement, conduisant, à terme, à la suppression des barrières.
Ces travaux de recherche ont été menés dans le cadre d’une collaboration étroite avec la Direction Technologie et Systèmes de SANEF et le laboratoire IRSEEM de l’ESIGELEC adossé à l’Université Rouen Normandie, avec le soutien de l’ANRT (Association Nationale de la Recherche et de la Technologie). Malalatiana Randriamasy a obtenu le grade de « Docteur de Normandie Université » à l’issue de sa soutenance.

Félicitations à la lauréate Malalatiana !

Lire le communiqué de presse du Groupe Sanef
Pour plus de détails sur les travaux de thèse : https://hal.inria.fr/tel-02148434/ 
Pour plus de détails sur le pré-standard ETSI TR 103 579 : https://www.etsi.org/deliver/etsi_tr/103500_103599/103579/01.01.01_60/tr_103579v010101p.pdf